Stéphane Geyres — Éclairs de liberté

(1 avis client)

6,0025,00

La liberté n’est guère de mode, alors que notre civilisation s’est bâtie en son nom et grâce à elle. Ce livre se veut une modeste contribution à son retour. Si vous lisez ces lignes, le titre a pu vous plaire, ou vous interpeller. Ou sinon, vous avez pu croiser mon nom, ici ou là, et la curiosité vous aura poussé à en savoir plus. Sachez que vous avez entre les mains un ouvrage dédié à la liberté individuelle, qui pourrait bien vous la faire découvrir sous un nouveau jour, loin des clichés convenus. La liberté est simple, elle est partout, mais nous l’avons oubliée. Si vous avez lu certains de mes textes, vous en retrouverez quelques-uns ici, que je crois d’intérêt. Ce livre est un recueil d’articles anciens mis à jour, parfois enrichis et souvent corrigés. Il ne raconte pas une histoire, mais ambitionne, en sept chapitres et une cinquantaine d’articles assez courts, de survoler comment la liberté tisse la société, et comment infléchir ce monde, devenu inextricable. Ainsi, le premier chapitre vous propose un premier survol rapide. Il regarde le monde, le dissèque, le critique, puis raconte une brève histoire pour la liberté. Si vous n’en êtes pas familier, vous y découvrirez l’idée libérale, libérée des préjugés qu’il est de mode de l’affubler. Ce faisant, il éveillera probablement de nombreuses questions, questions qui devraient, pour la plupart, trouver des éléments de réponse dispersés dans le reste de l’ouvrage. Justement, je joue ensuite la carte de la pédagogie avec un second chapitre constitué d’une douzaine de fiches thématiques. Chaque fiche suit la même structure pour mettre en lumière comment la philosophie libérale aborde des sujets qui pourtant sont souvent mis en avant comme faiblesses du libéralisme. D’une certaine manière, pour ceux qui m’ont suivi lors des deux aventures de Libres ! et Libres !!, eux-mêmes compilations de cent textes thématiques écrits par cent personnes d’horizons différents, ces quelques fiches sont une forme de prolongement. Qui sait d’ailleurs si un Libres !!! ne verra pas le jour… En troisième chapitre, j’ai choisi au contraire d’élargir le champ. Le libéralisme y est décortiqué et approfondi, les principes de la liberté y sont mis en regard de nombreux autres concepts qu’on lui oppose ou qu’on lui associe souvent, parfois avec bonheur et parfois moins. Nation, confiance, démocratie, le riche, l’économie, le droit, l’égalité ou encore l’état lui-même sont considérés. Ces textes traitent également de questions de société, tels que les liens étroits entre la technologie, galopante et omniprésente, et ma chère liberté. Pour aller plus loin encore, et je dois bien le reconnaître, pour coller à l’actualité si je puis dire « brûlante » qui nous vient des écologistes, je consacre quatre articles à la question de l’environnement. L’objectif commun est d’une part de sortir de ce qui nous est asséné comme des évidences qui pourtant n’en sont pas, puis de remettre l’individu au centre des problématiques, pour ce faisant esquisser des réponses « durables ». La liberté porte en effet toutes les réponses.Sur cette lancée, le chapitre suivant couvre une palette de questions qui toutes se veulent assez fortes pour prétendre remettre notre liberté en cause. On nous dit par exemple que le progrès serait plus important, ou qu’une société qui ne saurait faire des autoroutes, ou qui ne saurait accorder des droits à ses chers animaux, ne serait pas digne de prétendre à la liste des civilisations. Bien sûr, rien n’est si simpliste ; encore faut-il dépasser les écrans de fumée. Enfin, avant un appendice reprenant trois entretiens de synthèse, l’ouvrage se conclut en faisant un peu de nombrilisme libéral, pour parler de stratégie. Il s’agit de dépoussiérer le libéralisme en tant que mouvance politique et d’ouvrir la discussion, les perspectives, vers une ambition pour la liberté, dès demain.

Effacer
UGS : ND Catégorie : Étiquettes : , ,

Description

La liberté n’est guère de mode, alors que notre civilisation s’est bâtie en son nom et grâce à elle. Ce livre se veut une modeste contribution à son retour. Si vous lisez ces lignes, le titre a pu vous plaire, ou vous interpeller. Ou sinon, vous avez pu croiser mon nom, ici ou là, et la curiosité vous aura poussé à en savoir plus. Sachez que vous avez entre les mains un ouvrage dédié à la liberté individuelle, qui pourrait bien vous la faire découvrir sous un nouveau jour, loin des clichés convenus. La liberté est simple, elle est partout, mais nous l’avons oubliée. Si vous avez lu certains de mes textes, vous en retrouverez quelques-uns ici, que je crois d’intérêt. Ce livre est un recueil d’articles anciens mis à jour, parfois enrichis et souvent corrigés. Il ne raconte pas une histoire, mais ambitionne, en sept chapitres et une cinquantaine d’articles assez courts, de survoler comment la liberté tisse la société, et comment infléchir ce monde, devenu inextricable. Ainsi, le premier chapitre vous propose un premier survol rapide. Il regarde le monde, le dissèque, le critique, puis raconte une brève histoire pour la liberté. Si vous n’en êtes pas familier, vous y découvrirez l’idée libérale, libérée des préjugés qu’il est de mode de l’affubler. Ce faisant, il éveillera probablement de nombreuses questions, questions qui devraient, pour la plupart, trouver des éléments de réponse dispersés dans le reste de l’ouvrage. Justement, je joue ensuite la carte de la pédagogie avec un second chapitre constitué d’une douzaine de fiches thématiques. Chaque fiche suit la même structure pour mettre en lumière comment la philosophie libérale aborde des sujets qui pourtant sont souvent mis en avant comme faiblesses du libéralisme. D’une certaine manière, pour ceux qui m’ont suivi lors des deux aventures de Libres ! et Libres !!, eux-mêmes compilations de cent textes thématiques écrits par cent personnes d’horizons différents, ces quelques fiches sont une forme de prolongement. Qui sait d’ailleurs si un Libres !!! ne verra pas le jour… En troisième chapitre, j’ai choisi au contraire d’élargir le champ. Le libéralisme y est décortiqué et approfondi, les principes de la liberté y sont mis en regard de nombreux autres concepts qu’on lui oppose ou qu’on lui associe souvent, parfois avec bonheur et parfois moins. Nation, confiance, démocratie, le riche, l’économie, le droit, l’égalité ou encore l’état lui-même sont considérés. Ces textes traitent également de questions de société, tels que les liens étroits entre la technologie, galopante et omniprésente, et ma chère liberté. Pour aller plus loin encore, et je dois bien le reconnaître, pour coller à l’actualité si je puis dire « brûlante » qui nous vient des écologistes, je consacre quatre articles à la question de l’environnement. L’objectif commun est d’une part de sortir de ce qui nous est asséné comme des évidences qui pourtant n’en sont pas, puis de remettre l’individu au centre des problématiques, pour ce faisant esquisser des réponses « durables ». La liberté porte en effet toutes les réponses.Sur cette lancée, le chapitre suivant couvre une palette de questions qui toutes se veulent assez fortes pour prétendre remettre notre liberté en cause. On nous dit par exemple que le progrès serait plus important, ou qu’une société qui ne saurait faire des autoroutes, ou qui ne saurait accorder des droits à ses chers animaux, ne serait pas digne de prétendre à la liste des civilisations. Bien sûr, rien n’est si simpliste ; encore faut-il dépasser les écrans de fumée. Enfin, avant un appendice reprenant trois entretiens de synthèse, l’ouvrage se conclut en faisant un peu de nombrilisme libéral, pour parler de stratégie. Il s’agit de dépoussiérer le libéralisme en tant que mouvance politique et d’ouvrir la discussion, les perspectives, vers une ambition pour la liberté, dès demain.

Informations complémentaires

Poids 0.386 kg
Dimensions 18.9 × 1.19 × 24.61 cm
Nombre de pages

208

Parution

22 février 2020

1 avis pour Stéphane Geyres — Éclairs de liberté

  1. Client d’Amazon

    Ce livre doit être dans la bibliothèque de tout libéral qui se respecte. Si Mises, Rothbard ou Hoppe sont des pierres sur lesquelles se basent le libéralisme; ce recueil est le ciment qui fait le lien entre ces oeuvres.
    Pour les autres, ce livre est clair, didactique et surtout d’actualité; un livre a mettre entre toute les mains pour comprendre la liberté. Pédagogique comme Hazlitt ou Bastiat, cet ouvrage brosse les points important et de façon fouillée.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Vous aimerez peut-être aussi…